Bienvenue à bord du trimaran
FenêtréA-MixBuffet

Retrouvez ici l'actualité du bateau FenêtréA-MixBuffet et de son skipper Erwan Le Roux.

Champion de France !

Le 10-05-18

La 17e édition du Grand Prix de l’Ecole Navale s’est achevée ce samedi, en rade de Brest, après trois jours de compétition. Chez les Multi50, l’équipage de FenêtréA – Mix Buffet a réalisé un très joli score en remportant sept des dix manches courues, s’adjugeant ainsi, du même coup, le Trophée Brest Life et le premier titre de champion de France décerné dans sa catégorie. Entretien avec le skipper, Erwan Le Roux.

Comment s’est passé cette dernière journée du Grand Prix ? « Nous avons disputé trois courses, deux « banane » et un côtier d’une douzaine de milles, dans un vent assez instable, soufflant entre 10 et 15 nœuds. Les conditions n’étaient vraiment pas faciles, avec de très grosses bascules. Les tacticiens se sont bien arraché les cheveux. Nous avons terminé troisième puis deux fois premier ce qui nous a permis de conforter notre première place au général et de remporter le Grand Prix. C’était vraiment une très belle épreuve. Le comité de course a vraiment été top et le plan d’eau de la rade de Brest se prête parfaitement à nos bateaux car il permet à la fois de faire des parcours construits et du large. »
Que retiendrez-vous de cette compétition ?
« En premier lieu, que tout le monde a bien élevé son niveau de jeu et que Thibaut Vauchel-Camus, qui vient d’arriver, est déjà bien dans le match. C’était super que Gilles Lamiré, qui rentre tout juste de transat, soit parmi nous ce week-end. On a tous bien bataillé et ça a bien distribué. A bord de FenêtréA – Mix Buffet, on est très content de gagner dans ce contexte. Très content aussi de décrocher le tout premier titre de champion de France de Multi50 décerné à notre palmarès. Un titre qui, je l’espère, est le premier d’une longue série, avec toujours plus de bateaux. Si on était six ou sept l’an prochain, ce serait super. »
A propos du bateau ?
« Ce qu’on a fait cet hiver sur le bateau est très positif. Il a bien progressé. C’est aussi le cas d’Arkema qui va vraiment très vite. Réauté a avancé également, mais dans d’autres domaines tandis que Solidaires En Peloton – ARSEP affiche des qualités certaines. Cette semaine, il a quasiment toujours pris tous les meilleurs départs. Je suis content parce que la flotte des Multi50 offre de belles images. On arrive à montrer à tout le monde ce qu’on fait avec nos bateaux en emmenant des invités à bord, que ce soit entre trois bouées ou au large. C’est vraiment super de pouvoir embarquer du monde. On régate sans enlever notre ADN car on est toujours dans cet esprit de faire partager au plus grand nombre, partenaires des projets et partenaires de l’organisation. C’est vraiment extraordinaire. Je tiens par ailleurs à remercier l’équipe : Karl et Baptiste, nos stagiaires, Stéphane qui s’occupe de toute la logistique et qui a par exemple géré notre problème de solent (explosé avant-hier) pour que l’on soit opérationnels aujourd’hui, mais aussi tous les équipiers, Adam, Mayeul, Mathieu, Clément… C’est un vrai travail d’équipe et il y a une vraie osmose. Ca fait très plaisir. »
La suite ?
« Ces quinze prochains jours, nous allons enchaîner les sorties de relations publiques puis le 2 juin, nous nous alignerons au départ du Tour de Belle-Ile. »

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Petit souci de solent

Le 10-05-18

Ce vendredi, troisième jour du Trophée de la ville de Brest dans le cadre du Grand Prix de l’Ecole Navale, les cinq Multi50 en lice ont disputé un grand côtier de 60 milles autour de la presqu’île de Crozon, profitant d’un flux soufflant entre 20 et 25 nœuds.
Des conditions toniques qui ont fait le bonheur de l’équipage de FenêtréA – Mix Buffet, une nouvelle fois bien dans le match avant de devenir trop handicapé par la perte de son solent pour espérer arracher la victoire. « Ça a été très disputé mais il nous est arrivé quelques bricoles. A la bouée de dégagement, alors que nous étions sous grand-voile haute et trinquette, le solent s’est soudainement déroulé. Il a malheureusement explosé en deux. Après ça, nous sommes tout de même parvenus à revenir ensuite au score, et même à passer en tête à une marque du côté de Morgat, mais sur la fin du parcours, le vent a gravement molli et notre solent nous a beaucoup manqué. Nous n’avons, dès lors, plus été en mesure de lutter à armes égales avec les autres », a commenté Erwan Le Roux qui a ainsi bouclé cette 4e course de la compétition en troisième position.

Au général, pas de changement toutefois. Le navigateur Morbihannais et sa bande occupent toujours les commandes. Reste à confirmer demain, dernier jour du Grand Prix de l'École Navale. Au menu : deux parcours de type « banane » et un petit côtier.

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Trois sur trois !

Le 10-05-18

Décidément, les garçons de FenêtréA – Mix Buffet ont mangé du lion ! Déjà auteurs d’une très belle journée hier, ils ont enfoncé le clou, ce vendredi, au Grand Prix de l’Ecole Navale, en remportant les trois courses du jour. Un sans-faute qui leur permet, ce soir, de disposer de quatre points d’avance au général sur leur dauphin, Arkema. « C’était la journée parfaite. On a fait trois parcours de type « banane ». C’est un format que j’aime bien et que les gars à bord apprécient aussi. Reste que contrairement aux apparences, il a fallu batailler ferme pour s’imposer car hormis la dernière course que nous avons menée de bout en bout, sur les deux autres, les cartes ont régulièrement été redistribuées car ce n’était, tactiquement, pas facile. Il a fallu s’arracher sacrément, surtout sur la première. C’est dans le dernier jibe qu’on a fini par reprendre les commandes. Mais comme dirait l’autre, l’important, c’est d’être devant au bon moment ! », a déclaré Erwan Le Roux à son retour à terre, par ailleurs ravi de voir Réauté Chocolat élever franchement son niveau de jeu et Solidaires En Peloton, le dernier-né de la classe, d’ores et déjà bien dans le match. « Ça apporte énormément de piment, c’est vraiment super » a terminé le Morbihannais qui a maintenant rendez-vous pour un grand côtier de 60 milles. « Ça va être sympa car demain, du vent assez soutenu est annoncé ». Voilà qui promet.

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Erwan Le Roux : « Le jeu du tapis vert »

Le 07-05-18

La bagarre a été somptueuse tout au long du week-end au sein de la flotte des Multi50 du 19e Grand Prix Guyader, en particulier entre FenêtréA-Mix Buffet et Arkema. Ces deux-là se sont, en effet, constamment rendu coup pour coup abordant ainsi la dernière course avec un écart de seulement 0,5 point. Dans ce contexte, l’ultime parcours côtier de 9 milles proposé par le comité de course ce lundi s’annonçait forcément décisif. Lancé en milieu d’après-midi après que la brise thermique s’installe en baie de Douarnenez, ce dernier a tenu toutes ses promesses puisque les quatre équipages en lice se sont battus comme des chiffonniers. Au final, Erwan Le Roux et ses hommes ont été les premiers à franchir la ligne d’arrivée mais c’est un dénouement pour le moins inattendu qui les a privés d’une quatrième victoire à Douarnenez. En effet, Lalou Roucayrol et sa bande ont choisi de porter réclamation contre le comité pour marque manquante, faisant ainsi purement et simplement annuler cette dernière régate. A la clé, un classement inchangé par rapport à celui d’hier soir. Le tiercé dans l’ordre : Arkema, FenêtréA-Mix Buffet et Réauté Chocolat.

Comment s’est passée cette dernière journée ?

« Ça a été une régate de dingue ! On était tous léthargiques, en train de manger des sandwiches et des salades et d’un coup, le vent est rentré à 20 nœuds ! Il a fallu se mettre dans l’action. C’était incroyable car la mer était plate et le vent est monté jusqu’à 20-22 nœuds. De ce fait, les manœuvres ont vraiment été très engagées. C’était presque un peu limite pour nos bateaux. On était à moitié à la rue au milieu du parcours alors que sur la ligne de départ, il n’y avait pas de vent du tout. On est d’ailleurs parti comme on a pu tandis que le pauvre Réauté Chocolat s’est fait écrasé contre la digue à cause du courant. Après, ça a été une grosse bataille avec Arkema et Solidaires En Peloton – ARSEP. Il y a eu des manœuvres en pagaille. On a régaté au contact. Sur un patin, bord à bord, c’était incroyable ! J’aurais bien aimé être une petite souris pour voir le spectacle de l’extérieur. Au final, on a été les premiers à franchir la ligne d’arrivée, sans doute parce qu’on était un poil plus à l’aise que les autres dans les manœuvres. Il faut vraiment féliciter l’équipage car ça a été chaud et les gars sont montés très haut en cardio. »

Au bout du compte, cette manche a sauté suite à la protestation posée par Arkema pour marque manquante sur le parcours, le jury ayant reconnu une erreur du comité. Quel est votre sentiment ?

« Moi, j’ai passé une super journée, manche qui compte ou pas. On a passé la ligne d’arrivée en premier et peu importe si la course est invalidée pour finir. C’est le jeu du tapis vert et de la régate. Ce que j’ai vu lors des trois jours de course me met en confiance pour la suite du programme et si je dois laisser une course à Lalou, je préfère évidemment que ce soit celle-là plutôt que la Route du Rhum ! Il n’y a pas de problème, on sait qu’on a gagné à la régulière. Ce que je retiens par ailleurs de ce Grand Prix Guyader 2018, c’est qu’on a fait plaisir à de nombreux invités et que tout le monde avait la banane en rentrant de mer. »

Un mot sur la suite ?


« Demain, on va attaquer le convoyage pour aller à Brest où on est attendu pour le Trophée de la ville de Brest dans le cadre du Grand Prix de l’Ecole Navale. Ça va être sympa aussi car c’est également un très beau plan d’eau. Il devrait y avoir pas mal de pression. Ça va un peu changer la donne. »

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Une dernière journée décisive

Le 07-05-18

Hier, deuxième journée de compétition du Grand Prix Guyader, les Multi50 ont disputé un petit côtier de neuf milles avant d’enchaîner sur des runs de vitesse.
« On a d’abord attendu le vent puis c’est monté petit à petit et la brise thermique s’est installée en baie de Douarnenez. Au final, on a profité de super conditions », a commenté Erwan Le Roux qui, comme la veille, s’est livré à une très belle bagarre avec ses adversaires, et en particulier avec Arkema de Lalou Roucayrol. « On a gagné le grand parcours. On n’a pourtant, encore une fois, pas pris un très bon départ mais les gars se sont arrachés. Ils ont vraiment été forts parce qu’il a fallu manœuvrer constamment. Huit nœuds de vent, c’est toujours compliqué parce qu’il faut jongler entre le code 0 et le gennak et comme on utilise les mêmes drisses pour l’un et pour l’autre, c’est toujours sport », a indiqué le skipper de FenêtréA – Mix Buffet, longtemps au contact avec Solidaires en Peloton – ARSEP. « L’équipage de Thibaut (Vauchel-Camus) qui a pris le meilleur départ mais nous avons réussi à le doubler à la première marque en lui roulant dessus. Après ça, on s’est échappé puis on a contrôlé jusqu’au bout » a détaille le marin qui s’est ensuite octroyé la 3e place dans les runs. « Décidément, ce n’est pas notre truc mais au général on reste dans le match pour la victoire puisque Lalou ne nous devance que de 0,5 point. Tout reste à faire ! », a terminé Erwan.
Verdict cet après-midi.

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Une entame en douceur

Le 06-05-18

Deux parcours côtiers de 9 milles et des runs de vitesse : tel était le menu de cette première journée du Grand Prix Guyader pour les Multi50 qui ont profité de conditions plutôt clémentes, avec entre 5 et 12 nœuds de vent sur une mer plate.
« Ça n’a pas été si facile. Sur la première course, nous avons commis une petite faute puisque nous avons touché une marque, ce qui nous a obligé à réparer. L’avantage, c’est que cela a remis du match car les autres sont revenus, et nous avons réussi à nous imposer », a commenté Erwan Le Roux, qui a donc débuté la journée par une belle victoire de manche avant de céder la régate suivante à Arkema de Lalou Roucayrol. « Sur cette deuxième course, on a pris un très mauvais départ. C’est ma faute, je me suis emmêlé les pinceaux. Ce sont des choses qui arrivent. Evidemment, dans ce contexte, on n’est pas parti dans les meilleures conditions. Il se trouve que Solidaires En Peloton – ARSEP a volé le départ. Ça a fait notre affaire car sinon on serait parti bon dernier et ça aurait été difficile de revenir. Là, on a réussi à regratter Armel Tripon mais il a fallu qu’on s’arrache », a terminé le skipper de FenêtréA – Mix Buffet qui pointe ce soir à la deuxième place du classement général provisoire, à 1 points du leader.
Classement des Multi 50:
Multi50 (après 3 courses) :

  • 1. Arkema (Lalou Roucayrol) 5,50 points ;
  • 2. FenêtréA Mix Buffet (E. Le Roux) 6,50 pts ;
  • 3. Réauté Chocolat (A. Tripon) 12 pts ;
  • 4. Solidaires En Peloton - ARSEP (T. Vauchel-Camus) 16 pts .
  • Crédit photo: © JM LIOT

Next

A poste à Douarnenez !

Le 04-05-18

Contraint de renoncer à participer à la 1000 Milles des Sables pour un retard de livraison de rail de hook de grand-voile le mois dernier, Erwan Le Roux, qui a reçu la pièce manquante, est aujourd’hui dans les starting-blocks de la 19e édition du Grand Prix Guyader. Demain, à 10 heures, sera en effet donné le coup d’envoi du Défi Pom’Potes, en baie de Douarnenez. Le skipper de FenêtréA – Mix Buffet et ses cinq hommes d’équipage renoueront alors avec le mode « compétition » après un chantier hivernal durant lequel le Multi50 a notamment été optimisé en termes d’ergonomie puis équipé d’une nouvelle dérive et d’un nouveau système d’anti-chavirage, sur un format de course mixant parcours côtiers et runs de vitesse. L’occasion parfaite pour poursuivre la préparation à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, mais aussi faire découvrir le support au public et à d’autres marins.
« A présent, tout est en place. Nous avons récupéré tous les morceaux manquants il y a maintenant une dizaine de jours et, depuis, nous avons pas mal navigué. Ce que nous avons pu voir jusqu’ici est plutôt bien, même si nous n’avons logiquement pas encore atteint le stade de préparation optimale. Le positif, c’est qu’aujourd’hui, à six mois du coup d’envoi du Rhum, nous ne sommes plus très loin du compte », explique Erwan Le Roux qui doit encore travailler sur la calibration des équipements électroniques du bord. « Tous les systèmes fonctionnent mais il faut naturellement procéder à quelques réglages. Il faut également se remettre dans le bain des manouvres en équipage mais nous naviguons depuis deux jours à Douarnenez et ça revient bien », assure le skipper de FenêtréA – Mix Buffet qui choisi de régater avec le noyau dur de son équipe, Adam Currier, Clément Bouyssou et Mathieu Renault, mais aussi Mayeul Riffet tandis que Gildas Morvan viendra lui prêter main forte lors de la journée de dimanche.
Observer et se confronter
« L’objectif, sur un évènement comme le Grand Prix Guyader, c’est aussi de faire connaitre nos bateaux. C’est important d’embarquer des coureurs pour leur faire découvrir à la fois nos machines et le circuit Multi50 », souligne le marin Morbihannais qui ne s’aligne évidemment pas sans ambitions de résultat au départ de l’épreuve. Une épreuve qu’il connait bien et à laquelle il espère bien inscrire son nom une quatrième fois au palmarès après ses victoires en 2012, 2015 et 2017. Reste qu’il le sait, la tâche ne sera pas facile, avec, face à lui, trois redoutables concurrents : Lalou Roucayrol (Arkema) et Armel Tripon (Réauté Chocolat) et Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton – ARSEP). « Le niveau sportif sera là. Ça va être intéressant d’observer les modifications que les uns et les autres ont apportées sur leur mobylette. Intéressant aussi de découvrir le nouveau bateau de Thibaut en configuration équipage. On est tous dans l’attente de cette confrontation. Ça promet d’être sympa et très disputé mais de mon côté, je n’oublie pas que l’un de mes principaux objectifs sur ce GP, au-delà du résultat, reste de ne pas me faire mal au dos. Pour l’heure, ça ne va pas trop mal mais je reste en alerte et j’évite les excès. Les gars vont devoir pousser fort et de mon côté, je vais tâcher de soulager au mieux Mathieu à la tactique », termine Erwan Le Roux.

Crédit photo: © JM LIOT

Next

Début de saison au ralenti, mais une montée en puissance !

Le 18-04-18

Entré en chantier le 9 janvier dernier, le Multi50 FenêtréA-Mix Buffet d’Erwan Le Roux a été remis à l’eau la semaine dernière avant d’être remâté lundi puis convoyé jusqu’à La Trinité-sur-Mer - son port d’attache -, hier. Les premières navigations sont programmées à partir du 22 avril, date de livraison du chariot de hook de grand-voile, l’ultime pièce manquante, à ce jour, pour lancer véritablement la saison. Une saison qui s’annonce relativement chargée mais surtout importante avec, en point d’orgue, la plus célèbre des transats en solitaire dans laquelle le skipper morbihannais vise clairement une deuxième victoire consécutive.
Le Multi50 FenêtréA-Mix Buffet a donc désormais retrouvé son élément après quatre mois de chantier durant lesquels il a été optimisé en vue de la traversée de l’Atlantique en Novembre dont le coup d’envoi est programmé le 4 novembre prochain. « Nous avons implanté une nouvelle dérive, ce qui a, assurément, représenté le plus gros dossier entrepris cet hiver. En parallèle, nous avons travaillé sur le mât pour la mise en place de hooks de grand-voile et de gennak. Nous avons également agrandi ma cabane de protection puis mis au point un système d’anti-chavirage puisque le gros du programme va se jouer en solitaire cette année », explique Erwan Le Roux qui a, en ce sens, aussi concentré son énergie sur la fiabilisation des systèmes électroniques du bord. « Ce sera évidemment l’une des clés de la saison », note le vainqueur de la Route du Rhum en titre qui vise légitimement une deuxième victoire sur la plus fameuse des transats en solitaire, ce qui le ferait alors rentrer dans le cercle très fermé des doubles vainqueurs de l’épreuve composé, à ce jour, de Laurent Bourgnon, de Lionel Lemonchois, de Roland Jourdain et de Frank-Yves Escoffier. Absent de La 1000 Milles des Sables
« Pour l’heure, le bateau n’est pas encore prêt car nous sommes toujours dans l’attente de la réception du chariot de hook de grand-voile ce qui fait un peu court pour être au départ des 1000 Milles des Sables prévue le 23, aux Sables d’Olonne. Je dois donc renoncer, non sans regrets, à participer à cette première course mais nous allons tout de même nous tenir à notre objectif de départ, c’est-à-dire avoir pour cette date-là le bateau dans la configuration la plus proche possible de celle du mois de novembre avec le maximum de sorties en équipage », relate Erwan. S’il est contraint de faire l’impasse sur cette première course pour des raisons matérielles, c’est aussi parce les médecins lui préconisent, ces prochaines semaines, d’éviter de naviguer en solitaire en raison d’une hernie discale. Le skipper de FenêtréA-Mix Buffet ne compte pas rester inactif pour autant.
Ne pas abattre toutes ses cartes d’entrée de jeu
« Nous avons prévu, avec Julien Villion et une partie de l’équipe, d’effectuer une sortie en mer d’une trentaine d’heures afin de valider l’électronique et l’ensemble des systèmes mis en place cet hiver », indique Erwan qui débutera donc son programme de course à l’occasion du Grand Prix Guyader (du 4 au 7 mai à Douarnenez) avant d’enchaîner avec le Grand Prix de l’Ecole Navale (du 8 au 13 mai à Brest). « Notre participation au Tour de Belle-Ile reste une possibilité mais la deuxième quinzaine de mai et le mois de juin seront normalement entièrement consacrés à des opérations de relations publiques. Sur ces premières épreuves, ce sera intéressant de jauger la concurrence, de voir ce que donne les modifications que les uns et autres ont apporté ces derniers mois, mais aussi la façon dont se comporte le tout nouveau bateau de Thibaut Vauchel-Camus », commente le marin qui ne dévoilera, pour sa part, qu’une partie de son jeu. « Nous n’abattrons pas toutes nos cartes tout de suite », concède Erwan qui n’utilisera ses voiles neuves qu’à partir de cet été « L’idée, c’est évidemment d’être le plus performant et le plus prêt possible au moment du départ de la Route du Rhum », termine Erwan Le Roux.

Programme de la saison 2018

  • 1000 Milles des Sables – Absent
  • Grand Prix Guyader - 4 au 7 mai à Douarnenez
  • Grand Prix de l’Ecole Navale - 8 au 13 mai à Brest
  • Tour de Belle-Ile – 2 juin Trinité sur Mer
  • Drheam Cup 2018 – Destination Cotentin - du 21 au 29 juillet entre la Trinité-sur-Mer et Cherbourg
  • Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc - du 24 au 26 août à Saint-Quay-Portrieux
  • Grand Prix Valdys (du 31 août au 8 septembre entre Roscoff et Douarnenez
  • Route du Rhum – Destination Guadeloupe - 4 novembre à St Malo

Crédit photo: © JM LIOT

Next






Découvrez ici la suite des actualités ou ici les dernières nouvelles en direct des réseaux sociaux et les dernières vidéos d'Erwan.







Suivez l'actualité du team FenêtréA-Mix Buffet en direct via les réseaux sociaux!

Retrouvez ci-dessous les dernières vidéos du team.